Pensée du jour.

J’ai l’impression qu’à chaque fois qu’on partage notre bonheur ou qu’on le crit un peu trop fort, la vie trouve une façon de nous l’enlever. (peut-être pas à chaque fois, mais disons 90% du temps)

En fait, c’est comme quand tu manges un sac de bonbons au primaire en cachette parce que tu sais que si tes amis le voient, ils vont t’en demander et tu vas devoir partager.

Ce n’est pas que tu ne veux pas partager, c’est juste que parfois en offrant tes bonbons, à la fin, il est possible qu’il ne t’en reste plus.

C’est comme ça que je me sens face à mes petites réussites. J’ai peur de partager mes projets et mes ambitions par peur qu’elles ne soient plus les miennes ou qu’elles disparaissent. Et avec raison, car jusqu’à présent, l’univers agit de manière étrange dans ce sens.

 

Bref, c’était ma pensée du jour.

 

TIFFFFFFFFFFF

SOLUTION ÉGOÏSTE.

Par moment, la société me déçoit. C’est peut-être moi qui a trop d’attentes envers elle. J’ai peut-être trop d’espoir en elle. Je crois fortement que quand il y a de l’espoir tout est possible. C’est quand on perd tout espoir que l’on est foutu. Et plus les jours passent, et plus cet espoir diminue. Parfois, sans m’y attendre, je suis témoin d’une bonne action qui me fait sourire et qui me fait réaliser qu’il y a encore de bonnes personnes. Qu’on n’est pas tous foutus.

Ce qui m’énerve, c’est que malgré les multiples efforts des générations passés et des générations présentes pour changer les mœurs, il y a toujours quelques choses qui survient qui me laisse croire que je suis peut-être trop naïve. Trop naïve d’avoir cru que nous avions changé. Oui, nous avons changé. Un peu. Pour le bien. Pour le mal.

Ce qui m’énerve, c’est cette illusion de changement que la société projette, mais qu’en fait n’est qu’un voile. Un mur transparent. On aspire à cet idéal quand dans la réalité, on y est loin. Très loin. On aime en parler, mais on n’agit pas.

Je suis fatiguée.
Mais je veux encore croire que notre société n’est pas vouée à l’échec.
Ça doit être mon côté humain qui joue avec mes émotions.
Au moins, je ne suis pas une machine ; un robot de la société.

 

Tout ça pour vous dire qu’il y a des journées comme ça où j’ai juste envie de prendre la 747 vers l’aéroport et d’acheter un billet d’avion en tirant à pile ou face.
Et oui. Dans ce cas, voyager serait qu’une solution égoïste à court-terme pour fuir la réalité de la société occidentale.

TIFFFFFFFFFFFF

Pattern.Québec.Burlington…

Montréal.

Première vraie tempête de l’hiver. Je sors pas de chez moi aujourd’hui.

Je reviens d’un mini roadtrip à Qc. L’hiver est pire là-bas!

On est chanceux ici, même si je donnerais tout pour être dans un pays chaud en Asie maintenant!

La ville de Québec.

Pour être honnête, c’est vraiment cute! C’est tout petit, un peu comme Adelaïde, ma ville préférée. C’est facile de faire le tour rapidement et tout est accessible à vélo (bin, l’été là). Le seul problème pour moi, c’est la neige et le fait que la ville ne soit pas complètement bilingue.

La vieille architecture ajoute aussi à l’atmosphère historique de la ville.

Burlington, vt.

Même chose pour cette ville! Si on est motivé, même à pied il est possible d’aller sur un plan d’eau, mais en vélo c’est plus rapide!

La nature est aussi très présente dans la ville.

Prenez votre auto et allez-y (en été, je vous  conseille)!

Je l’ai dit souvent, je ne me vois pas rester au Canada pour travailler(même si montréal sera toujours ma «maison»).  Je pense donc qu’il est important de visiter toutes les villes pour tenter de trouver celle qui sera le match parfait!

Moi, j’ai réalisé que j’avais un faible pour les petites villes et les «coastal cities`» (les villes proches de l’eau). Pour l’instant, si on me proposait un job en ingénierie à la fin de mon bac à Adelaïde, j’accepterais sur le champs!

TIFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

Je sors mon mateau d’hiver? déja?

(http://www.conneriesqc.com/2015/10/18/il-neige-3/)

10h. Je me lève. J’ouvre les stores.

Et BAM.

Elle est là.

Me semble que la veille quand j’ai regardé la météo (ouin, pas toujours fiable celle-là…), on n’annonçait pas de neige…

Au moins quand tu t’y attends un peu, le shock est moins grand.

Ce matin, ma réaction c’est limité à un gros «WTF!?!!?!» en regardant par la fenêtre.

Il neige. Il neige au point qu’il y a une accumulation sur le sol. La neige.

Je suis le genre de personnes que même pendant le mois de novembre porte encore des souliers pas de bas.

Mais là, avec cette tombée de neige et -5C…

Je me demande si je dois déja sortir mon manteau d’hiver et commencer à mettre des bas…on ne parlera pas encore des bottes, je désteste mettre des bottes d’hiver…ça ira en décembre pour eux!

TIFFFFFFFFFFFFFFFFFF

Stolen Moments. Stolen Chances.

hope1

Hope is the only thing stronger than fear.

I still want to believe that there are good people in this world we live in. Or at least, try to believe it.

But sometimes, it’s hard to keep that idea. It’s just easier to assume that people are bad. This way, we won’t be disappointed.

It’s been a while since I wanted to write about that subject matter. I just didn’t have the time. And now that I have, coincidental, a unfortunate event occurred in Paris.

Because I already knew that on this planet not all people are good, I am not surprise. I am not shock. Something was going to happen. Things were already happening. It’s sad to say, but I lost hope in all of humanity.

What happen in France is  just another evidence that our world is doomed.

I get why this one got more attention. Even Facebook has joined in the movement to support France. Industrialized countries are more important to the world, people have more to loose, everything is emotional.

In Quebec, we can relate. C’est nos cousins français. For Canada, it’s a team player of the international community. To many, it’s their families and friends that could have lost their lives that day.

I understand that.

I don’t understand why other crisis are not getting the same attention.

There is something  selfish and not genuine about that.

Anyway, once in a while, someone does do something worth giving another chance to hope.

Sometimes, hope still sneaks up.

When it does, it’s because of youths. Unfortunately not adults.

Megan is 15 years old. She’s living in a youth center.I am her swimming coach. She has a hard life but still, she has the biggest heart. I am glad to be able to witness her journey.

She gives me hope. Some people are good.

TIFFFFFFFFFFF

TRANCHE DE VIE : Tu voulais, toi aussi, partir en Nouvelle-Zélande??!?!!

© Joel Barbitta D-Max Photography joel@dmaxphotography.com.au

Les trucs étranges m’arrivent souvent. Mais ça, en plus d’être étrange, ça se fait juste pas!

Quelqu’un a volé le guide de voyage que je devais recevoir par la poste. Un guide de voyage sur la Nouvelle-Zélande.

Il restait que l’enveloppe. Une enveloppe toute déchirée.
Sérieusement. Un guide de voyage. Sur la Nouvelle-Zélande. Pas des bijoux ou une Gopro là. Un livre.

Pis les chances que tu sois addict aux voyages et que tu aies eu besoin de MON livre à ce moment là sont assez minces…

Quand des choses comme ça arrive, je réalise qu’il y a des gens qui ont pas d’allure dans la vie. Fouiller dans ma boîte aux lettres. Déchirer mon colis et partir avec le contenu.

J’en ai un autre qui devrait arriver. En espérant que je le reçoive…

TIFFFFFFFFFF

L’argent.

10-things-money-cant-buy

Aujourd’hui, jai appris quelque chose qui m’a beaucoup déçue

Je sais pas, mais je trouve que le sentiment d’être déçue est pire que celui d’être fachée. En tout cas, pour cette fois.

C’est fou comment l’argent change les gens.

J’ai trouvé cette citation qui résume assez bien : ” The only thing people hate more than losing money, is the person that lost it for them.”

De l’argent, c’est du papier. Dans notre cas, c’est du papier coloré et waterproof. Tsé, les autres pays rient de notre argent Monopoly. Sauf peut-être l’Australie.

Je ne parle pas ici de la fameuse phrase «l’argent n’achète pas le bonheur». Je parle de ce que l’argent peut faire faire aux gens. L’argent est devenu plus important que les relations. C’est comme si tous les coups sont permis parce que c’est une question d’argent. Ça ne devrait pas l’être.

Ok, j’ai fini.