Story of my life : Pourquoi faire des plans?

Résumé de mon été 2015.

Un été qui devait être vécu en Australie selon “les plans”.🌍✈️

Mais finalement, mon été en Australie a été écourté à 6 semaines et non, tout l’été( merveilleux 4 mois que nous avons en tant qu’étudiant à l’université). Et je dois l’admettre, j’étais un peu déçue à mon retour. On l’est toujours un peu quand nos plans ne se déroulent pas comme on le souhaite. (Malgré que j’ai passé le plus beau 6 semaines en Australie que je n’aurais pas pu souhaiter.)

De retour à montréal, je me disais que l’été allait être long et plate (sans offense à mes proches). Comparer le grand territoire australien que je venais d’explorer vs. ma petite vie à Montréal, je crois que vous serez d’accord avec moi, c’était facile de tomber dans la déprime.

Je revenais travailler. Job de sauveteur. Assez nice comparer à d’autres emplois d’été, mais j’avais encore le coeur et la tête en Australie.😕

De retour au travail, j’apprends que j’ai seulement 24h de travail par semaine…Ouain…Venant d’un employeur pour qui ça fait 5 ans que je travaille, c’était fâchant! Mais surtout, ça voulait dire moins d’argent dans mon compte…donc repartir en voyage n’allait pas être de sitôt. Cette nouvelle encourageait l’idée que j’allais avoir un été de merde à Montréal.😡😭

(Si vous êtes motivés, vous pouvez lire entre les crochets. C’est moi qui radote 😴)

[Je crois que nos choix et nos décisions ne sont jamais fait pour rien et que la vie (ou le destin, votre ange gardien, Dieu, Bouddha, le Dalaï Lama ou quelque chose d’autres) s’arrange toujours pour qu’on en tire un peu (parfois beaucoup) d’expériences et de bons. Ce que j’essais de dire et d’expliquer, c’est que peut-etre que dans le fond, ça devait se dérouler comme ça. Ça vous arrive pas de vous demander ” Pourquoi j’ai fait ca?” ou “Pourquoi j’ai pris cette décision là?” Des fois, je me dis que c’est parce que j’ai eu une bulle au cerveau ( et c’est souvent le cas :P), mais blague à part, ces bulles au cerveau qui nous font prendre des decisions hors de notre zone de confort sont, selon ma propre idée, destinées à arriver, mais elles ne sont pas destinées dans le sens qu’avant d’être mis au monde, chacun était déja prédestiné à être la personne qu’il est aujourdhui ou que les choix qu’on fait ne sont pas vraiment les nôtres (malgré que la société influence beaucoup nos choix…).  Mais plutôt dans le sens que ces décisions  ( qui ont l’air spontanées) ont été prise par notre subconscient  parce qu’à l’interieur de nous, notre conscience savait que c’était la bonne décision à prendre pour soi, avec le background (expériences, valeurs, interêts, etc) de chacun. Je sais pas si vous avez compris…

Aussi, ça ne veut pas dire que si on avait pris une autre decision, il n’y aurait pas eu de bon. Et ça ne veut pas dire non plus, qu’on aurait eu du mauvais. On ne le saura jamais. Il faut diminuer les “si” ( les “if” en anglais). Les “si”, on les connait pas et on les connaitra jamais. C’est pourquoi, il faut vivre dans le moment présent et accepter les choix qu’on fait.]

Je reviens à mon été 2015.

 Finalement, l’été 2015 m’a surpris. J’ai eu un bel été. Un TRÈS BEL ÉTÉ sur deux continents quand je met tout en perspective!

Oui, je suis revenue plus tôt de l’Autralie.
Oui, je me suis p-e un peu planté avec mon WHV (mais je suis prête et mieux informée pour celui en Nouvelle-Zélande et en Angleterre!).
Oui, j’ai voyagé seule pendant 6 semaines. ( les premiers jours, je me pinçais tellement que je me surprenais!)
Oui, jai vu des wallabies et des crocodiles.
Oui, j’ai dormi dans des auberges sketchs.
Oui, je me suis perdue.
Oui, Adelaide sera toujours ma ville coup de foudre.
Oui, j’ai pas encore eu le courage de mettre mes photos de voyage sur mon ordi.
Oui, je suis encore souvent nostalgique.
Oui, je suis déja entrain de magasiner des billets d’avions pour repartir.
Oui, je me suis inscrite à pleins de concours de voyages.
Oui, je suis allée au 1er Poutinefest de Montréal.
Oui, je suis devenue assistante-coordonatrice aquatique parce que celle qui était en poste à fait un burn out ( rien de “glamour” dans ce poste là pour être honnête, à part conduire un pick-up!)
Oui, j’ai réussi à perdre ma bague qui, habituellement, ne s’enleve pas de mon doigt.
Oui, j’ai scratché le pick-up.
Oui, j’ai réussi à bloquer une fenêtre du pick-up (impossible de remonter la fenêtre du coté passager qui est restée grande ouverte).
Oui, je suis “S.O.L” (Shit Out Of Luck)😱 (j’ai réalisé ça cet été, les trucs bizarres m’arrivent tout le temps, la malchance me suit partout, mais c’est souvent juste  bin drôle, rien de trop grave 😂)
Oui, j’ai fait TOUS les manèges de la Ribambelle avec la fille de 5 ans à ma cousine. (Et le Démon, mon manège préférée!😱😁✌️)
Oui, j’étais exitée d’aller en roadtrip d’une journée à Burlington, VT.
Oui, cet été, j’ai découvert: Longueuil, Brossard, l’île des soeurs, Dorval, Pointe-claire, Beaconsfield, Kirkland, Pointe-des-cascades, etc.(depuis, ma définition de voyager= dès qu’on sort de la STM 😁)
Oui, je me suis arrêtée au casse-croûte sur la route ch. Lotbinière “La patate dorée” à Vaudreuil-Dorion( selon mes recherches un “must” pour les visiteurs😂).
Oui, jai été convoquée à l’entrevue de Sunwings pour être agente de bord.
Oui, j’ai songé à prendre une année sabbatique.
Oui, j’ai décider de continuer mes études en ingénierie.
Oui, j’ai developpé une grave obsession pour le Sudoku.
Oui, j’ai aussi développé une obsession pour le SUP(stand up paddleboard) ( différent du surf🏄, mais vraiment le fun!😎)
Oui, j’ai finalement une préférence pour le longboard que le skateboard.
Oui, j’ai réalisé que faire de la coordination et de la gestion, c’était difficile.
Oui, j’aime toujours autant le ice capp chez Tim Hortons! (je dis jamais ice capp quand je commande, je dis toujours au long : “Allo, je vais prendre un moyen cappucino glacé, svp!” )
Oui, j’ai découvert que Lululemon avait les leggings les plus confos.
Oui, je ne veux pas que l’été se termine.
Oui, j’ai le “blues” de la rentrée.
Oui, je suis toujours aussi perdue par rapport à mon futur.
Oui, j’ai la certitude que j’aimerais voyager tous les jours de ma vie.

Bref, pour revenir à mon titre, je me demande encore pourquoi on décide de faire des plans quand ceux-ci change. L’été 2015, je n’aurais pas pu mieux le planifier.

On fait peut-être des plans pour pouvoir les changer au final et réaliser que c’etait mieux que le plan intial!

Bye! J’ai mon premier cours de ma 2e année d’université demain à 18h30, mardi le 1er septembre 2015…

TIFFFFFFFFFFFF✈️

ps. Oui, jai écrit ce texte lors de ma derniere soirée avant la rentrée au lieu de faire la débauche et oui, j’ai fait un paté chinois aussi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s